EGYPTE

-Le Nil en felouque denderah et abydos

-Louxor - Assouan No 1

-Louxor - Assouan No 2

- Le Nil en felouque

-Le Caire et Assouan

-Croisiere sur le Nil

-Croisiere sur le lac Nasser

-Croisiere sur le Nil et le lac Nasser

-Le Désert Blanc                              

-Composez votre programme

 

 
 

Croisiere sur le Nil et le lac Nasser

 

Le programme détaillé

 

1er jour   LOUXOR

Accueil par notre représentant local et transfert à bord.

LOUXOR:  Baptisée par Homère la ville aux cent portes, tant était grand le nombre de ses temples aux entrées monumentales, la ville de Louxor est édifiée sur l'ancienne cité antique de Thèbes fondée il y a quatre millénaires. Son nom vient du mot arabe el-qusur (forteresse, palais ou châteaux selon les guides) qui dérive du mot romain castrum. A l'origine, le nom égyptien était Waset ou Ouaset, dérivé du mot was qui signifie le sceptre, symbole du pouvoir surnaturel des dieux. Le nom de Thèbes date de l'époque grecque. Il laissera la place à celui de Diospolis Magna utilisé au cours de la période ptolémaïque et romaine.

2e jour  LOUXOR 

Après le petit déjeuner, Départ pour la visite de la rive ouest de Louxor (nécropole de Thèbes), comprenant la Vallée des Rois, le temple de la reine Hatchepsut et les colosses de Memnon.

La vallée des Rois, dominée par une montagne conique appelée « Couronne Thébaine », se trouve la nécropole des grands souverains égyptiens de la 18ème à la 20ème dynastie. Les tombes des quarante souverains de l’Egypte Antique se trouvent dans la montagne de Deir el Bahari. Elles ont gardé intact leur charme envoûtant. Entre autres, vouspourrez visiter les tombes de Ramsès, ainsi que celle de Toutankhamon, Aménophis II, etc…

Le temple érigé par Hatschepsout  pour son culte posthume fut batisé « le sublime des sublimes », et dédié à elle-même et à son père, Thoutmosis 1er Son site, établi  contre la falaise escarpée de Deir el-Bahari à côté de la tombe et du temple antérieurs de Montouhotep II, était une déclaration politique en soi, renforcée par l'échelle magistrale adoptée. Sa taille est à peu près le double de celle du monument de son prédécesseur.

Les célèbres Colosses de Memnon sont les seuls vestiges du temple funéraire d’Aménophis III. Ces statues, qui devaient se trouver de chaque côté de l’entrée du temple, ont une hauteur de   20 m. Les pieds mesurent 2 m. de long et 1 m. d’épaisseur. Elles représentent le pharaon assis sur son trône, les mains posées sur les genoux.

Déjeuner à bord et l'après-midi, départ pour la visite des temples de Karnak et de Louxor .

Le Temple de Karnak, ensemble monumental que les Grecs appelèrent Hermonthis, Karnak est le plus vaste temple à colonne du monde. Il pourrait contenir toute la Cathédrale de Notre-Dame de Paris. Une allée de sphinx conduit à l’entrée monumentale du temple (large de 113 m. avec une épaisseur de 15 m.). La salle hypostyle est considérée comme la merveille de l’art égyptien. Elle contient 134 colonnes hautes de 23 m. cette salle illustre la grandeur de l'art religieux égyptien du Nouvel Empire.

Le temple de Louxor, temple d’Amon Râ est le seul témoignage du glorieux passé de Louxor. Erigé à la gloire d’Amon, sa construction est due principalement à deux Pharaons : III Aménophis et Ramsès II. Le temple de Louxor était réuni à celui de Karnak par un long dromos pavé de pierres et bordé de sphinx.

Dîner et nuitée à bord, le soir, en option spectacle "Son et Lumière" au temple de Karnak.

3e jour   LOUXOR - EDFOU

Tôt le matin, départ du bateau pour le passage de l'écluse d'Esna puis navigation jusqu'à Edfou.(journée de détente)Petit déjeuner, déjeuner et dîner à bord. 

4e jour   EDFOU 

Après le petit déjeuner, départ pour la visite du temple d'Edfou.

La petite ville d’Edfou abrite la demeure de dieu faucon Horus, un temple datant de l’époque gréco- romaine. Le temple d’Horus est le mieux conservé d’Egypte et le second après Karnak par sa taille.Il a fallu près de 2 siècles pour bâtir la maison d’Horus, le protecteur de la royauté et le « seigneur du ciel », un avatar du dieu soleil.

Navigation vers Kom Ombo.Déjeuner à bord.

Puis visite du temple de Kom Ombo, dédié aux dieux Sobek et Haroeris.

La ville moderne de Kom Ombo est l’un des principaux marchés de la canne à sucre en Egypte. La région est parfois appelée la Nouvelle Nubie ; environ 100'000 personnes originaires de Basse Nubie y ont en effet été relogées par le gouvernement après la construction du Haut-barrage d’Assouan.

Le temple de Kom Ombo a un nilomètre très profond, idéalement placé sur un tertre aux allures d'acropole qui domine le fleuve, ce temple imposant, majestueux et atrayant comporte deux sanctuaires dédiés à Haroéris (à gauche) et Sobek (à droite). Une crypte sépare les deux pièces.

Navigation vers Assouan.Dîner et nuitée à bord.

5e jour  ASSOUAN

Assouan : une voluptueuse sensation d’eau et de sable mêlés. En raison des rapides de la première cataracte, le Nil s’élargit soudain en lac parsemé d’îles et de rochers, où viennent glisser les felouques.Au soleil levant, on aperçoit d’abord, surgissant  du désert comme une lointaine caravane de bédouins,le Monastère de Saint-Siméon, ascétique demeure copte rendu aux sables. Les rayons du soleil parviennent ensuite sur le temple de Khnoum, finissant par lécher dans son entièreté l’île Eléphantine.

Après le petit déjeuner, départ pour la visite du temple de Philae, "le dernier temple Egyptien en activité, le seul temple Egyptien qui ce trouvait sur une île".

Le temple de Philae, construits initialement sur l’île de Biga, sacrée parce qu’Osiris y dormait d’un  sommeil éternel, les temples de Philae étaient dédiés à son épouse Isis. Philae fut longtemps menacée de disparition après la construction de l’ancienne digue, car elle est restée partiellement enfouie dans les eaux du lac artificiel pendant plusieurs mois. Entre 1972 et 1980, on démonta les temples pour les remonter sur l’île Agilkia, où a été fidèlement reproduite la topographie de Philae.

Puis visite du Haut-Barrage et de l'Obélisque inachevé.

Le haut barrage d'Assouan est considéré comme l'un des plus grand barrage du monde qui fourni  l'électricité pour l'Egypte et c'est la banque d'eau du pays.

L'Obélisque inachevé, ce monument n'a jamais quitté la carrière de granit d'où les carriers tentèrent de l'extraire. Une fêlure apparut alors que trois faces étaient déjà terminées. Long de 41,5 m. et d'un poids estimé à quelque 1200 t. cet obélisque unique aurait de loin surpassé les autres par sa taille exceptionnelle. Il fut donc abandonné dans son lit de granit.

Déjeuner à bord, l'après-midi, balade en felouque et visite du jardin botanique.                         Le soir, en option, spectacle "son et lumière" au temple de Philae.  Dîner et nuitée à bord.

6e jour   ASSOUAN

Après le petit déjeuner, débarquement et transfert à l'hôtel déjeuner et après-midi libre, dîner et nuit à l'hôtel.

7e jour   ASSOUAN - LAC NASSER

Accueil par notre représentant local puis transfert au Lac Nasser et embarquement à bord du bateau M/S déjeuner, dîner et nuit à bord.

8e jour   ASSOUAN

Après le petit déjeuner. visite des temples de Kalabsha, de Beit El Wali et de Kertassi.

Le temple de Kalabsha, d'une longueur de 71.60 m.  sur 35.50 m. est, après Philae, le plus grand sanc-tuaire de Nubie. Provenant d'un des centres les plus importants de Basse Nubie, connu sous le nom grec de Talmis, situé à une cinquantaine de kilomètres au sud d'Assouan, ce temple a été démonté de son site d'origine et reconstruit à 40 km. au nord,  près du Haut-barrage, sur la rive gauche du Lac Nasser.

Le petit temple de Kertassi, dédié à la déesse Hathor ou à la déesse Isis, a été reconstruit par le Service des Antiquités de l'Egypte, en 1960, sur le site de la Nouvelle Kalabsha, à une trentaine de kilomètres en aval de son emplacement d'origine. Ce temple a été édifié sur un promontoire de grès, probablement à la fin de l'époque ptolémaïque ou à l'époque romaine, sur les ruines de l'ancienne Qirtas ou Tzitzis,et est peut-être contemporain du kiosque de Trajan à Philae.

Navigation vers Wadi El Seboua.Déjeuner et dîner à bord.

9e jour   WADI EL SEBOUA

Après le petit déjeuner, visite du site de Wadi El Seboua.

Le site de Wadi El Seboua, "la vallée des lions" en Nubie, se composait de deux temples, l'un, construit sous Aménophis III, était dédié à Amon, l'autre, bâti par Ramsès II, était réservé au culte d'Amon Rê et à celui de Rê-Harmakhis. L'endroit initial est aujourd'hui englouti par les eaux du Lac Nasser, mais les vestiges ont été démontés lors du sauvetage par l'UNESCO et transportés 4 km plus loin.Visite du site.

Visite du site, avec les temples de Dakka et de Meharraka.

Le temple de Dakka était érigé à l'origine, sur la rive occidentale du Nil, face à la forteresse de Baki. La région tirait son importance des pistes caravanières qui amenaient l'or aux pharaons. Ce temple était dédié au dieu Thot de Pnoubs, ainsi qu'aux déesse Isis et Hathor. C'était le lieu où l'inondation entrait dans la région contrôlée par les pharaons. Aussi la façade du temple de Dakka était exceptionnellement orientée vers le nord (l'Egypte) afin d'accueillir la barque sacrée ramenant la "Lointaine". Le temple se trouve actuellement sur le site de El Seboua à environ 150 km. au sud du Grand Barrage. Dédiéà Isis et à Sérapis, il fut édifié à la frontière sud de l'Egypte à l'époque romaine.

Le temple de Meharraka est de l'époque romaine, inachevé, il est consacré à Isis et Sérapis, dieu d'Alexandrie. Il n'en reste qu'une salle hypostyle, un escalier et une terrasse.

Navigation vers Amada,  déjeuner à bord, après le déjeuner, visite du site de Amada et visite des temples d'Amada et de Derr, ainsi que du tombeau de Pennout.

Le temple d'Amada est le seul monument datant de la XVIIIe dynastie qui subsiste encore actuellement en Nubie. Sa partie antérieure, composée du sanctuaire et de deux salles annexes, fut érigée par Thoutmosis III et par Aménophis II. Thoutmosis  IV, quant à lui, il compléta l'édifice en fermant la cour d'entrée et en y ajoutant des piliers. Le temple sera restauré sous la XIXe dynastie, car comme la plupart des édifices religieux, avait subi des déprédations suite à l'épisode amarnien d'Akhénaton. Ce lieu de culte, dédié à Amon restauré sous la XIXe dynastie, car comme la plupart des édifices religieux, il avait subi Rê et à Rê Horakhty, conserve encore une grande partie de la polychromie de ses décors.Contrairement à tous les autres temples bâtis sur la rive occidentale du Nil, rituellement orientés sur un axe est-ouest, le temple d'Amada, tout comme celui de Dakka et de Philae, faisait exception à cette règle. Il était orienté vers le sud géographique,vers la venue du flot nourricier. Erigé à environ 180 km.au sud du Grand Barrage, il n'a été déplacé que de 2,8 km. de son site d'origine. La France a subventionné le sauvetage délicat de ce monument. En raison de l'extrême fragilité des reliefs stuqués peints qui tapissaient les murs du sanctuaire, un démontage "classique" n'était pas envisageable. Il fut décidé de le temple d'un seul bloc. La roche sous l'édifice a été délicatement retirée et remplacée par du béton armé. Un ingénieux système de coffrage maintenait la structure du bâtiment durant le  déplacement, qui s'effectua sur un assemblage de rails. Le 26 mars 1965, le temple arriva sur ses fondations  définitives, quarante mètres plus haut que son emplacement d'origine!

Le temple de Derr ,situé sur la rive orientale du Nil, à environ 100 km au nord-est d'Abou Simbel, L'hémi spéos de Derr fut érigé par Sétaou, vice-roi de Nubie, pour son souverain Ramsès II. Ce petit temple, appelé le "Temple de Ramsès aimé d'Amon dans la  maison de Rê", était dédié principalement à Rê-Horakthy mais également à la forme solaire déifiée de Ramsès II. La composition du plan était assez similaire à celle d'Abou Simbel, exception faite des colosses ornant l'entrée du temple. Il devait servir de reposoir pour la barque sacrée durant la descente du Nil et fut édifié pour la célébration du premier jubilé trentenaire du pharaon. On peut d'ailleurs toujours y observer, sur une des parois à l'intérieur du sanctuaire, une scène représentant la déesse Séshat (Séfekhétâbouy) offrant au roi le signe de la fête: la haute tige des "Millions d'années".

Le tombeau de Pennout, est la sépulture d'un haut fonctionnaire de Ramses VI,« gouverneur du pays de l'Ouaouat » très bien conservée.

Dîner et nuit à bord.

10e jour   AMADA - ABOU SIMBEL

Après le petit déjeuner, navigation vers Kasr Ibrim, vue sur la citadelle (entrée au site non autorisée).

Le site de Kasr Ibrim se trouve à 60 km. au nord d'Abou Simbel et à 235 km. d'Assouan. Situé sur la rive orientale du Nil, à environ 100 km. au nord-est d'Abou Simbel, c'est le seul monument de Nubie visible aujourd'hui qui n'ait pas été déplacé. Tout simplement parce qu'il se trouvait jadis au sommet d'une colline de 70 m. de haut et qu'il est aujourd'hui légèrement au-dessus du niveau de l'eau.

Déjeuner à bord, l'après-midi, visite du temple d'Abou Simbel.

Abou Simbel se situe au cœur de la Nubie, presque à la frontière du Soudan. Ce site grandiose, au bord  du lac Nasser, est l'édifice le plus noble du plus grand pharaon d'Egypte: Ramsès II. A côté du grand temple, se trouve le temple d'Hathor que le pharaon a dédié à Néfertari son épouse, la plus aimée.

Le soir, spectacle "Son et lumière" au temple d'Abou Simbel.Dîner et nuit à bord.

11e jour   ABOU SIMBEL - LE CAIRE

Après le petit déjeuner, débarquement et transfert à l'aéroport, assistance de nos guides et envol pour Le Caire.Arrivée au Caire, accueil par notre représentant local et transfert à l'hôtel, après le déjeuner visite du musée du Caire. Le soir, en option, spectacle "Son et lumière" aux pyramides.  Dîner et nuit à l'hôtel.

12e jour   LE CAIRE

Après le petit déjeuner, journée complète de visite: les pyramides, Memphis et Sakkara.

A l'ouest du Caire se trouve le plateau de Gizeh, où furent construites les trois pyramides et le Sphinx. C'est le symbole historique de lEgypte. Les trois pyramides sont des tombeaux royaux de pharaons représentant trois générations de la 4éme dynastie: Chéops (137 m.), Chéphren (136.50 m.) et Mykérinos (62 m.). A l'intérieur de chaque pyramide se trouve, à l'est, une chambre destinée à la statue du décédé, à l'ouest, une pour les sarcophages. L'est signifie la renaissance, tandis que l'ouest désignait,pour les anciens Egyptiens, "l'empire des morts".

Ancienne capitale. Les Grecs donnèrent le nom de Memphis à Mennofrê, qui fut une des plus anciennes cités du pays, et que les Egyptiens nommaient aussi Hout-ka-Ptah, "car c'est ici que le dieu Ptah  créa le monde". Le roi légendaire Ménès passait pour l'avoir fondée, elle s'appelait alors Ineb-Nedj, "la muraille blanche", pour évoquer son enceinte. Sous Djeser, la ville devint capitale avant d'être par délaissée la IVe dynastie.

Complexe funéraire de Djeser à Sakkara: Imhotep a conçu autour de la pyramide un enclos de 15 ha.cerné par un mur en pierre haut de 10.5 m. décorée "en façade de palais". Elle comptait quatorze fausses-portes et une vraie porte d'entrée, que l'on emprunte toujours.

Déjeuner dans un restaurant local. Dîner et nuit à l'hôtel. 

13e jour   LE CAIRE - VOTRE DESTINATION

Après le petit déjeuner, transfert à l'aéroport selon votre horaire de vol.

Nous vous souhaitons un bon retour avec de beaux souvenirs.